La plaque à tamponner, c’est l’outil tendance en scrapbooking depuis quelques années. On les voit beaucoup lors des démonstrations sur les salons.

Pourquoi? Parce que ça permet d’avoir des tamponnages parfaitement nets et précis, et parfaitement placés par la même occasion.

C’est simple, depuis que j’ai eu ma première plaque à tamponner, je ne me suis pas servie de mes blocs acryliques. Ils sont dans mes tiroirs, juste au cas-où.

Si on n’a pas assez d’encre sur notre tamponnage ou s’il en manque une partie, il suffit de ré-encrer et le tour est joué! Et pour les tamponnages « à la chaine », je ne vous fais pas un dessin.

Il s’agit, certes, d’un gain de temps mais également d’argent. En effet, combien d’entre vous ont déjà jeté une feuille car le tamponnage était raté et qu’il fallait recommencer? Avec les plaques, fini le gaspillage et la frustration de devoir recommencer!

Les marques de scrap se sont bien évidemment engouffrées dans la brèche et il en existe plusieurs modèles.

Plutôt difficile de s’y retrouver dans tout ce choix, non?

Pour ce premier scrap’match, je vous propose donc un comparatif entre trois des modèles les plus utilisés qu’on trouve actuellement sur le marché: la Misty de My Sweet Petunia, la Stamp Platform de Tim Holtz et la Stamparatus de Stampin’Up.

Je possède les trois et me sens donc à même de vous donner un avis objectif concernant leur utilisation sur le long terme.

La Stamp Platform de Tim Holtz

Carte d’identité

  • Dimensions: 29.2 x 21.5 cms
  • Grands & moyens projets
  • Deux aimants
  • Plateforme réversible pour tampons clears & rubbers
  • Base antidérapante
  • Matière plastique

Cette plaque est la plus accessible en terme de prix des trois modèles que je possède. C’est son premier plus: à côté d’une mini Misty qui fait 50€ ou de la Stamparatus qui en fait 59… C’est sûr qu’on se tourne plus vite vers elle.

Il faut dire qu’elle remplit parfaitement le job: on peut tamponner aussi bien des clears que des rubbers. Le fait qu’elle soit ouverte des deux côtés permet de l’utiliser avec des papiers 30.5 x 30.5 cms.

Nénamoins, son ergonomie la rend difficile à ranger. Le fait que le battant d’ouvre vers le haut fait que l’endroit où on place le tampon est rarement à plat. Conséquence: on encre en équilibre et pas forcément de manière uniforme.

Ma petite astuce pour remédier à cela et de carrément décrocher la plaque pour bien encrer l’ensemble.

La Stamparatus de Stampin’Up

Carte d’identité

  • Dimensions: 20.3 x 20.3 cms
  • Grands & moyens projets
  • Deux grands aimants rectangulaires
  • 2 plaques réversibles = 4 surfaces de travail
  • Matière plastique

J’ai été agréablement surprise dès la première utilisation. La Stamparatus est très, très agréable. Solide, ergonomique. Un produit de bonne qualité.

Cette plaque a l’avantage d’avoir deux plaques à tamponner au lieu d’une seule. Elles sont également réversibles, ce qui nous donne accès à 4 surfaces de travail. On peut donc faire un même projet sans avoir à changer le tampon toutes les cinq minutes.

On peut déplacer les plaques cran par cran, ce qui peut s’avérer très utile lorsque par exemple, on veut tamponner un sentiment plusieurs fois, les uns en dessous des autres.

Les aimants rectangulaires sont un plus car ils maintiennent mieux la feuille que les petits aimants ronds de la Misty et de la Stamp Platform.

Le tapis mousse permettant de tamponner les clears permet une bonne diffusion de l’encre et augmente la précision de l’impression. Il ne faut pas énormément « appuyer » et l’image apparaît immédiatement.

La Misty de My Sweet Petunia

Carte d’identité

  • Dimensions: 15.25 x 17.8 cms
  • Projets de carterie
  • Deux aimants
  • Tapis mousse pour tampons clear
  • Matière plastique

La pionnière.

En plus de la mini Misty il existe un moyen modèle de 20 x 25.5 cms et un grand de 35 x 35 cms.

J’ai le plus petit modèle. Sa forme compacte fait qu’elle est très pratique à transporter. Elle est la plus adaptée pour les projets de carterie.

Son prix peut-être assez rebutant: 49.99€ pour le plus petit modèle et le plus grand dépasse les 100€.

L’utilisation est néanmoins ultra agréable: forme ergonomique, design sympa. On a à peine besoin d’appuyer pour tamponner correctement l’image.

Et les plaques à tamponner maison?

Je sais que plusieurs personnes ont fabriqué leur plaque à tamponner elles-mêmes. Tant mieux si cela leur convient.

Le problème, c’est que souvent dans ces plaques, le papier est maintenu par deux morceaux de washis tape et une fois sur deux, ils se décollent entre les impressions. Il n’y a pas non plus les règles graduées et les recoins permettant de caler la feuille.

Comme tout en scrap, c’est un choix. Je préfère avoir des produits de bonnes qualités que je vais conserver toute ma vie scrappesque!

Le gagnant du Scrap’Match est…

La Misty & la Stamparatus. Celle dont je me sers le plus est la Misty! Car je tamponne sur des petits formats et c’est donc celle la mieux adaptée. Néanmoins, la Stamparatus est une très belle nouveauté et me sert dès que j’ai des projets plus grands à créer! Et elle a cette avantage d’avoir plusieurs surfaces de travail.

A vous de choisir celle qui vous convient le mieux!